mardi 11 janvier 2011

Apprenez le piano en 1 leçon...

Souvent, on voit telle ou telle méthode pour apprendre ceci celà (l'Espagnol, le Russe, la batterie, la poterie Dogon, ou le stretching Tibétain, etc..) en 90 leçons.

Parfois c'est seulement 45, ou même 30 leçons. C'est mieux.

Mais c'est quand même trop long. Fiu.

Donc là, c'est 1 leçon.

Pour apprendre à ne pas avoir l'air trop nouille si d'aventure un jour vous vous retrouvez assis en face de l'impressionnant clavier d'un Steinways & Sons, d'un Bösendorfer, où même d'un Yamaha Clavinova.

Pour cette première et unique leçon de piano donc, vous devez:

1°) disposer d'au moins un doigt sur la main gauche, genre l'index gauche.
2°) avoir au moins 3 doigts sur la main droite, genre pouce/index/petit quinquin.
3°) savoir ce qu'est un triangle (éventuellement plat)
4°) savoir ce qu'est une translation de vecteur AB (rajouter la flêche au feutre indélébile noir sur l'écran pour que ça ressemble vraiment à un vecteur)

... ben oui, faut bien qu'il y ait un peu de maths quand même, héhé...


Voici donc la première et unique leçon qui commence. Le seul et unique chapitre.
Le chapitre 1. Ah j'oubliais, ce serait bien d'avoir un piano (clavier) sous la main aussi...



1.1 Faisons connaissance

Etape 1
: Asseyez vous sans crainte en face du piano. Ne vous laissez pas intimider.

Etape 2: Avec LE doigt de la main gauche (nommé IG = index gauche), appuyer sur la touche dos (C en anglais), telle que sur la figure:


RMQ: N'appuyez pas sur l'écran.

Etape 3: avec les 3 doigts de la main droite, qui forment donc un triangle (que l'on notera Cm), appuyer comme ceci:



Etape 4: Faites un sol de la main gauche (IG= sol= G en anglais)



Etape 5: = étape 3 = triangle Cm de la main droite.

Etape 6: = étape 2 = IG= do = C de l'index gauche.

et ainsi de suite jusqu'à épuisement ce que ça ressemble à quelque chose...

.. c'est-à-dire l'accompagnement d'une musique style ragtime, qui peut accompagner beaucoup de choses.

Variantes:

* la valse: faites IG= do puis triangle Cm de la main droite deux fois de suite
et ainsi de suite IG=do et Cm Cm IG= do puis Cm Cm.... c'est une valse!

* style Star Cacademy:
IG= do
IG= sol
Cm
Ig=sol
Cm
Ig=sol et retour sur Ig= do etc

Pourquoi Cm ?
C'est la notation US pour l'accord Do mineur.
Accord Do parce que le pouce de la main droite était sur Do ( C en anglais)
le petit quiquin (la quinte en fait...) était sur le Sol (le do étant numéroté 1, le sol sera numéroté 5 d'où le nom quinte.

Et l'index droit ?
c'est lui qui formait le triangle, la tierce en fait (3e touche si le do est numéroté 1 ) si la tierce est comme sur la photo de l'étape 3, sur le ré dièse, ou mi bémol (bref la touche noire), c'est une tierce mineure et l'accord est do mineur, soit Cm en anglais, d'où le nom du fameux triangle.

Ainsi, si on décide d'aplatir le triangle en choisissant comme tierce le mi (touche blanche au lieu du mi bémol =touche noire), on obtient le triangle plat C (et non pas Cm car il est devenu majeur, la tierce étant majeure): c'est le triangle plat rose ci-dessus.

RMQ: l'accord C est plus gai que Cm.

La note du pouce s'appelle la tonique et c'est elle qui donne le nom à l'accord.

D'une manière générale, les accords mineurs sont super bien pour faire de belles musiques bien tristes, et les accords majeurs pour les musiques plus entrainantes, plus gaies.


Et les translations dans tout ça ?

On les utilise pour transposer les accords, de façon à changer un peu et pas rester tout le temps dans la même tonalité, car on se lasse vite.

Ainsi, TOUT ce qu'on vient de dire pour Cm et C est encore vrai si on effectue n'importe quelle translation de vecteur B1B2 où B1 et B2 sont des touches blanches du clavier.

Notation US: A pour La, B pour Si, etc... et ici, translation de vecteur CF vers la droite.

Prenons par exemple T1: translation de vecteur CF = Do Fa

L'accord Cm (en rouge) devient Fm (Fa mineur) en bleu:


Fa mineur car la tierce (touche noire) est encore mineure (une translation conserve le mode majeur ou mineur)

Si on veut faire la valse correspondante, ce sera:
IG= F
main droite Fm deux fois
et on recommence

Si on veut faire l'accompagnement d'un ragtime, ce sera
IG=F
main droite = Fm
IG= C
main droite = Fm
etc..

Si l'index droit( qui joue la tierce) se décale maintenant d'un chouillat vers la droite, d'un 1/2 ton, on obtient l'accord majeur correspondant Fa majeur, noté seulement F (avec les notes Fa La Do)

Pour finir avec les translations, prenons la translation T2 de vecteur FG (donc décalage d'une seule touche blanche vers la droite - 2 demi-tons en fait pour les puristes).

A partir de Fm on obtient Gm , l'accord de Sol mineur (en jaune) :


et la valse sera: IG= G puis Gm deux fois etc
le ragtime: IG= G puis main droite = Gm puis IG= D (la quinte de G), puis main droite=Gm etc..

Si l'index droit( qui joue la tierce) se décale d'un chouillat vers la droite, d'un 1/2 ton, on obtient l'accord majeur correspondant (G majeur, noté seulement G)


Exercice 1:
Faire une valse avec les accords Cm: Fm; Gm puis C; F et G et retour.
Jouer chaque accord 2 fois


Exercice 2:

Musique de J. Strauss (Ainsi parlait Zaratoustra)
Plus connue comme étant celle de 2001 l'odyssée de l'espace.
C'est un lever de Soleil:
Instrument; piano ou orgue
IG (lent et grave): C puis G (vers la droite) puis encore C ( à droite)
Main droite: rapide, plus aigu: C / Cm long


puis pareil mais Cm / C de la main droite.


1.2 Apprendre les autres accords

Une fois qu'on a bien compris que tout cela est purement géométrique (les triangles & translations c'est facile quand même), il faut essayer de retrouver tous les accords possibles autre que C; Cm etc..

Déjà certains accords ont non pas 3 notes mais quatre, voire plus (Ok c'est plus des triangles alors) comme par exemple C7: on doit rajouter la note N°7 c'est à dire le Si (=B)
et comme pour la tierce, on a deux possibilités, majeur ou mineur.

Dans l'immédiat, il faut apprendre les accords majeurs et mineurs voire 7e de toutes les touches, en prenant comme modèle le triangle Cm (et son équivalent majeur l'accord C)
On connait déjà Fm et Gm (et F et G) , mais il reste les autres.

Exemple: je veux retrouver l'accord dont la tonique (là où se trouve le pouce droit) est le mi, soit E. En mineur donc je veux l'accord Mi mineur = Em et le pouce sera sur le mi = E.

je prends modèle sur le Cm: pour aller du pouce à l'index, avec l'accord Cm on compte les décalages (les 1/2 tons):
C / C dièse (#)/ ré /Mi bémol soit 3 demi-tons

On fait pareil en partant du mi (le E):
E / F/ F #/ Sol donc l'index sera sur le sol = G pour un mode mineur.

puis on continue chercher la quinte (le petit quinquin...)

Pour l'accord du Cm, c'était le G= sol, et il était à 7 demi-tons de C:
C/C#/D/D#/E/F/F# /G= sol (compter le nombre de barres de fractions ci-avant)

pour la quinte du Em on va donc faire pareil:
E/F/F#/G/G#/A/A#/B ( encore 7 barres de fraction) et la quinte sera B = si

Ainsi, l'accord de Em (Mi mineur) sera fait avec E G B soit Mi Sol Si.

d'où la valse: Ig= E puis main droite = Em deux fois etc

En mode majeur, il suffit de décaler d'un chouillat l'index vers la droite et on obtient G# ou La bémol.

RMQ: en fait on est pas obligé de mettre le pouce là, l'index ici et le dernier la bas.

On peut tout mélanger du moment que ces trois notes sont frappées: on appelle ça des renversements. Le son est un peu changé mais dans l'ensemble ça se tient.

Voici quelques accords (n'apprendre que ceux encadrés en vert pour commencer...)

Accords de base à apprendre ou savoir retrouver pour commencer,
parfois renversés (sans gravité heureusement. Ouf.)



1.3 Oublier la main droite


Tout ce que l'on vient de faire doit maintenant être fait

par la main gauche seule....
?!!??!!:-(

Et la main droite pendant ce temps là ?


Elle attend.


Et reste bien sagement dans le dos ou sur le genou droit.

Bon courage.

1.4 Les deux mains ensemble.
La main droite (MD) doit maintenant jouer quelque chose
situé dans le même accord que ce que fait la main gauche (MG)

Exemple:

MG fait un accompagnement (ragtime ou valse ou etc.. peu importe) avec l'accord Cm

alors les doigts de MD pourront utiliser les touches

C : aussi longtemps que l'on veut ( ALQLV)
C# non
D pas longtemps
E bémol (ALQLV)
E presque pas sauf en jazz
F pas longtemps
F# jamais sauf jazz
G (ALQLV)
G# non
A non
B bémol : un peu
B non

et ils devront passer souvent sur les sommets du triangle Cm

La MD peut aussi faire l'accord Cm en rythme saccadé, on dit en "syncope",
ou en arpège = les notes l'une après l'autre.

Puis

quand la main gauche change d'accord

par exemple F

alors la MD pourra faire:

F( ALQLV)
F# non
G pas longtemps
G# non car on a dit accord F donc majeur
A oui, c'est la tierce majeure.
A# non
B non
C ( ALQLV)
C# bof, non.
etc..

1.5 Enchainement de quelques accords classiques
"Classique" dans le genre que l'on rencontre souvent en variété.

Les portes du pénitencier: Am C D F Am C E7 etc

Hotel California: Bm F#7 A E G D Em F#7 etc

Champs Elysées: F A Dm F7 Bb F G C etc

Femme libérée: Am7 F C G etc..

RMQ: avec la main droite, essayez de retrouver d'oreille la mélodie, sachant que tel accord est joué à ce moment là, ce qui limite les notes possibles.

1.6 Minimum de solfège quand même
Si jamais vous vous retrouvez en face d'une partition simple d'une musique que vous aimez bien, ce serait bien d'arriver à la déchiffrer, même si ça doit prendre 3 jours.

Il faut donc au moins apprendre les notes de la clé de sol (la main droite)

... et si possible aussi la clé de fa, la main gauche.


Personnellement, pour apprendre ça quand j'avais votre âge, j'avais découpé et collé sur chaque touche d'un petit clavier la note correspondante.

Tout le reste (les accords etc), je l'ai découvert tout seul par hasard en "tombant" sur des partitions de musiques que j'aimais bien (Jean Michel Jarre notamment)

Comme quoi les maths servent dans tous les domaines.

D'ailleurs je voulais en TS vous donner une exo sur les maths & la musique
mais j'ai jamais eu le temps.

Du style:

soit (an) la suite définie par ao= 440
et an = ao * 2^(n/12)
(2 à la puissance n/12)
a) calculer a1; a3; a12
(RMQ: ao est la fréquence du La 440 en Hz,
a1 est celle du Si bémol un demi-ton au dessus, a2 celle du Si,...
et a12 celle de l'octave au dessus, donc 12 demi-tons au dessus de ao)

b) Soit le triplet A(0;4;7) = ( ao; a4; a7) ( c'est l'accord La mineur =Am en fait...)
et la suite (tk) définie par tk = A(k; 4+k; 7+k) (c'est la translation de k demi-tons...)
Déterminer to; t3 et t12

etc...

...mais je sais pas si ça vous aurait bien plu...



10 commentaires:

Anonyme a dit…

haha...franchement Mr, heureusement que tu ne nous a pas donner cet exercice...
Je planche encore sur les autres... (vu que j'ai commencer que lundi dernier mes devoirs et que par malchance je suis tombé malade cette semaine...pouek...juste une petite parenthèse sans importance) Sinon Le 10 p78 je l'ai fini mais pour les autres...nada. Il y a bien quelques brides d'idées mais bon, je vais bien finir par y arrivé. ;)...en espérant que je vais tout finir avant lundi...

lol, c'est dur la reprise mais ca fait du bien! hihi

Autrement, j'aime bien cet article, mais ban, je sais pas si je vais jouer du piano un de ces jours.xP...N'empêche.

Et sinon Mr, je voulais te demander si lundi (ou je sais pas quand) tu pourrais me parler de quelques écoles d'ingénieurs, histoire de récolter plusieurs avis.

Bon allé! je retourne dans mes exos avant d'allé dormir et d'être gonflé à bloc pour y retourner demain. lol

Bon week end Mr et à lundi!

Hereiti

Anonyme a dit…

Coucou Hereiti

Pour le 10p78, comme on doit chercher a et b NATURELS, premiers entre eux dont la somme est 15, le fait qu'ils soient naturels limite pas mal les possibilités non ?

Sinon a demain donc et bonne rentrée.
MI

Anonyme a dit…

Bonjour Mr.

Oui oui. Le 10, je l'ai fini déjà. On va dire que c'était le plus simple même. Donc bon...

Merci quand même Mr.

A demain et bonne rentrée aussi à toi.

Hereiti

Anonyme a dit…

coucou monsieur,
l'article a l'air super intéressant, je regrette même de pas avoir ammené mn piano à queue ds mn 19m² haha
ptet en rentrant, qd joré + de tps, jessaieré
en tt cas les prg de ce semestre st horribles, on fini pfois à 18h en ayant commencé le matin à 7h30 et avec juste une pose d'1h et demi (voir moins)pour le casse dale..
en plus ils nous cartonne d'anat, les profs de bdx nous parlent (a travers la vidéo bien sur, de façon encore - audible) comme si on avait la même expérience qu'eux et nous on est là, hébétés, à désespérément enregistrer tt en sachant qu'il va faloir tt reprendre, tt réécouter, et tt apprendre ensuite..
bref, normalement on aura les résultats lundi mais rien n'est moins sûr.
allez, bon courage à ts le mde
bsx, R.

Anonyme a dit…

Bonjour R.
je t'ai répondu sur le dernier sujet.
bsx
MI

Anonyme a dit…

Bonjour !
Merci beaucoup pour ce petit cours de piano !
A 50 ans, je me lance enfin.
Je suis aussi plus qu'heureux de tomber sur votre petite page Web que j'étudie avec assiduité.
Ce qui m'intéresserait de savoir, c'est pourquoi il n'y a ni Mi# ni Si#...
A ce propos, je me rappelle d'un petit schéma assez explicite de la prof de solfège de ma fille cadette ; qui montre l'effet d'escalier entre les touches.
Je me demande aussi comment on en est arrivé au "système" d'aujourd'hui. S'agit-il d'une convention culturelle ou bien est-ce ça ce justifie par autre chose (ex.: nb de doigts de la main)

Bien cordialement,

Jeroen

Anonyme a dit…

Bonjour

Et désolé pour cette réponse plus que tardive, mais ce post étant maintenant un peu vieux, je ne mettais pas rendu compte de votre commentaire.

Merci pour l'intérêt que vous portez à cette leçon, et j'espère que votre assiduité aura payé!

Surement un peu de toute façon.

En fait, mi# c'est fa et si# c'est do.
Sur un clavier, on a du penser que ca ferait trop de touches noires et qu'on finirait par s'y perdre.
l'alternance 2 touches noires puis 3 noires permet de bien se repérer.

D'une manière générale, les notes qu'on utilise aujourd'hui sont, il me semble; le résultat de travail des Pythagoriciens (et oui, comme ceux du théorème), et bien plus tard de JS Bach.

D'autres cultures, notamment en Asie, ont des écarts de tons différents.

D'où ces sonorités exotiques qu'on aime bien entendre en général.

Cordialement

Anonyme a dit…

oups " je ne m'étais" au lieu de "mettais"

Anonyme a dit…

Bonjour,

Voilà une leçon de piano comme je les aime!
Ca ne m'étonne pas que l'auteur soit branché "maths".
Pour essayer de répondre au msg du 3 mars 2012 11:51, entre ce que j'ai appris et ce que j'ai déduit.
Il y a des rapports de fréquences sonores auxquels nous sommes sensibles, comme tout ce qui peut vibrer, même les objets. Par exemple, en faisant vibrer une corde de guitare, les autres se mettent aussi à vibrer, plus ou moins selon la "simplicité" de leur rapports de fréquences.
Le plus simple: deux sons de fréquence F et Fx2 (fréquence double), c'est l'octave, mais qui n'est pas très intéressant.
Un peu moins simple: deux sons de fréquence F et F x 3/2, c'est la quinte, comme do-sol.
Encore un peu moins simple: F et F x 5/4, c'est une tierce, comme do-mi.
Encore...: F et F x 4/3, c'est la quarte, comme do-fa.
On peut continuer comme ça, comme l'a fait l'auteur de cette page http://www.jeanpierrepoulin.com/HarmFreq.htm (je suis tombé par hasard là dessus, allez-y, très intéressant).
Tous ces rapports on permis de diviser un octave en 12 intervalles.
Arrêtons-nous sur la tierce: la tierce de Do est Mi, 4 demi-tons plus haut, la tierce du Mi est Sol#, par définition aussi 4 demi-tons plus haut, et la tierce du Sol# est Do (toujours 4 demi-tons plus haut). C'est le Do à l'octave du Do de départ, donc de fréquence double.
Hors, 5/4 x 5/4 x 5/4 = 1,953125, alors que l'octave = 2. Ca ne colle pas!
En combinant tous les intervalles (tierces, quintes, quartes, ....), on a toujours un décalage.
C'est pour ça qu'on a fini par adopter le clavier tempéré (comme JS Bach), où les demi-ton sont tous séparés par un rapport 2^(1/12). De cette sorte, 12 demi-tons font exactement un octave, comme 3 tierces, comme six secondes.
Cette gamme tempérée est un compromis: aucun intervalle n'est juste. Su un piano, si vous jouez une quinte, vous entendez un battement, qui correspond à "l'erreur" par rapport à la vraie quinte.
En nombres:
- vraie quinte: 3 / 2 = 1,5
- quinte tempérée (7 demi-tons): 2^(7/12) = 1,4983...
La différence ne s'entend pas (environ 0,113 %), mais provoque un battement entre ces deux vibrations.
Avec un violon on peut faire une "vraie" quinte, pas avec un piano.

Anonyme a dit…

Bonjour

Je suis allé voir le site, c'est effectivement intéressant, et il y a là matière à pas mal d'exercices d'arithmétique.

Cordialement
MI