mercredi 27 novembre 2013

Comète du siècle C2012: ISON déjà finie ?

À quelques heures de son passage à seulement 1,2 million de kilomètres du Soleil, le destin d'Ison est débattu parmi les astronomes.

Son noyau est peut être déjà détruit.

Ison est-elle en train de mourir ?

La première alerte est venue des radioastronomes observant la comète avec les antennes de 30 m de l'IRAM et de 15 m du James Clerck Maxwell Telescope, à Hawaï.

Entre les 21 et 25 novembre 2013, ces deux instruments ont observé une chute de l'émission moléculaire de la comète d'un facteur 20, interprété comme le signe d'un arrêt brutal de la sublimation des glaces de la comète.

Parallèlement, l'observation de la comète dans le domaine visible, avec le télescope Trappist (La Silla), a montré le 23 novembre 2013 une baisse de la production de poussières d'un facteur 3. Cependant, depuis sa découverte le 21 septembre 2012, Ison s'est déjà montrée capricieuse à ce sujet.


Ces tout derniers jours, Ison est entré dans le champ des télescopes spatiaux qui scrutent le Soleil et son environnement. La comète est toujours visible. Cependant, hier encore, les radioastronomes de l'IRAM ne sont pas parvenu à la détecter...

Deux interprétations possibles 

Soit la comète est effectivement « morte ». Il n'en reste au mieux qu'un petit corps semblable à un astéroïde, qui ne doit plus son activité qu'à une émission de poussières (et qui devrait donc chuter rapidement après son passage au plus près du Soleil).

Soit les radiotélescopes pointent « à côté » de l'astre chevelu. C'est tout-à-fait possible. Étant ou ayant été soumise à d'importantes « forces non gravitationnelles » (dues par exemple à la présence de jets à sa surface), sa trajectoire n'est plus celle d'un corps soumis à la seule force de gravitation du Soleil. Les radioastronomes savent d'ores et déjà que les éphémérides sur laquelle ils s'appuyaient jusqu'ici pour trouver la comète dans le ciel ne sont plus valables.

Dans l'espace comme sur Terre, tous les moyens dont disposent les astronomes sont évidemment mobilisés pour suivre la comète heure par heure.

A Raiatea

En tout cas ce matin, alors que le ciel d'Est était enfin à peu près dégagé après avoir été nuageux depuis une semaine, elle n'était pas visible...

Aucun commentaire: