dimanche 26 mai 2013

Comète du siècle ISON C/2012 : mai juin 2013

A quelques mois de sa médiatique et spectaculaire approche de la Terre (l'image ci-contre illustre ce qu'on verra à l'oeil nu chaque matin de fin novembre 2013), on peut se demander à quel endroit du ciel se trouve cette fameuse comète ISON en ce mois de mai 2013, et s'il est possible de la voir, et avec quel instrument.

Actuellement, elle se trouve dans la constellation des Gémeaux, pas très loin du trio formé ces jours-ci par Jupiter, Vénus et Mercure, au coucher du Soleil à l'ouest.

Mais la magnitude actuelle de la comète (14,6) et sa proximité angulaire du Soleil qui éblouit tout, font qu'elle est actuellement difficilement observable, même avec un télescope d'amateur digne de ce nom (12" par exemple)

Vue côté Ouest en mai 2013 (la lumière du Soleil a été enlevée)

Si on essaye de zoomer un peu (beaucoup en fait), on devrait voir ça:

Image: Starry Night.

Patience. Chaque jour qui passe la rapproche un peu plus du Soleil, et son arrivée n'en sera que plus grandiose.

Un comète est une boule plus ou moins ronde de quelques km à quelques dizaines de km de diamètre, faite de roches et de glaces, dont l'aspect au sol doit ressembler à cette neige sale qui, tombée la veille, s'est vite mélangée à de la terre marron pour donner une texture peu agréable à voir.

En se rapprochant du Soleil, la glace se met à fondre ou plutôt à se sublimer car elle passe directement de l'état solide à l'état gazeux.

Cette énorme quantité de gaz éjecté forme la queue de la comète, souvent longue de plusieurs millions de km. C'est surtout elle qui permet de voir la comète, et c'est elle que nous pourrons admirer en novembre prochain.

Les comètes viennent souvent du nuage de Oort, (à 0,5 année lumière de nous) et certaines se décident à venir nous voir sous l'effet de la gravitation. C'est le cas d'ISON C/2012 qui vient donc pour la première fois

Son noyau sera donc intact et riche en matières prêtes à être éjectées.

Pour l'heure, ISON C/2012 S1 (International Scientific Optical Network), découverte en 2012 donc, est à 650 millions de km du Soleil, soit plus loin que les astéroïdes, mais tout de même plus près que Jupiter.

Sur son sol, le spectacle doit ressembler un peu à cela:

Vue depuis la comète en mai 2013

C'est à dire, un paysage de roches et de glaces, et un Soleil encore faible qui grossit progressivement dans un ciel pratiquement dépourvu d'atmosphère. 

Mais de semaine en semaine, de mois en mois, le dégazage s'intensifie et une atmosphère semble apparaître: les étoiles disparaissent progressivement, tant l'éclat du Soleil augmente, diffusé par la toute nouvelle atmosphère créée par ce dégazage.


juillet 2013



septembre 2013

Ensuite, tout n'est que fournaise.

Voici en résumé son déplacement jusqu'à fin octobre, où tôt le matin (vers 3h), elle commencera à illuminer le ciel côté Est.


Sa magnitude augmente et devrait devenir négative (donc très brillante) début novembre.





Deux queues seront normalement visible, une queue faite de gaz non ionisé, donc exactement à l'opposé du Soleil, et l'autre faire de particules chargées électriquement.

Comme chacun sait, une particule chargée se met à tourner en présence d'un champ magnétique. Cette deuxième queue sera donc légèrement courbée et le spectacle matinal quotidien de novembre 2013 devrait ressembler à ça:


(La fameuse comète Hale-Bopp en mars 1997)



Aucun commentaire: